Textes spirituels

Règle de saint Benoît

Commentaires sur
la Règle


Homélies

Méditations

Références bibliographiques



Formations, stages


LIRE, MEDITER LA PAROLE DE DIEU

« L'oisiveté est ennemie de l'âme. C'est pourquoi à certaines heures, les frères doivent s'occuper au travail des mains et à certaines autres à la lectio divina. »
(RB 48, 1)

Qu'est-ce que la lectio divina ?

« Lectio divina : " lire le livre de Dieu ". Nous croyons que la Bible est un écrit inspiré de l'Esprit de Dieu, ordonné à nous faire entrer dans la connaissance de Dieu et de son dessein d'amour pour les hommes. Inspirés, nous aussi, par le don de l'Esprit, nous pouvons comprendre ce que nous dit le Livre. La Tradition de l'Eglise nous dit qu'il faut d'abord entrer dans le sens littéral : du récit, du proverbe, de la prophétie. Mais ce sens en cache et en dévoile un autre : ce que chaque passage nous dit du Christ (sens allégorique). Puis encore un autre : ce qu'il nous dit aussi de l'homme et de son art de vivre (sens topologique). Au-delà encore, le texte ainsi médité nous révèle Dieu, les " choses d'En-Haut " (sens anagogique). Par la lectio divina, les moines s'approprient ces sens de l'Ecriture et entrent dans la connaissance du Mystère. » Frère G.

« C'est lire la Bible pour apprendre à y entendre la Parole de Dieu. Dieu a parlé à ces hommes et ces femmes dont la Bible me rapporte l'expérience. Avec eux, il a tissé une relation d'amour souvent tumultueuse dont chaque page se fait l'écho. C'est cet écho que je désire recueillir quand je fais lectio divina, dans la conviction que Dieu veut me parler aujourd'hui comme il a parlé à ces personnes du peuple d'Israël. La lectio divina demande constance et régularité pour devenir vraiment familier de ces témoins de l'amour de Dieu. Elle n'est pas d'abord une recherche de connaissances intellectuelles. Mais elle utilise toutes les informations et tous les instruments disponibles pour comprendre ces textes issus de cultures si différentes de la nôtre. Lecture priante de la Bible, la lectio divina se vit en invoquant l'Esprit-Saint qui nous ouvre à l'écoute de la Parole. » Frère L.

Comment faire lectio ?

 

« Mais comment percevoir tous ces sens de l'Ecriture ? Ici encore la Tradition nous donne une méthode en quatre temps : lectio [lecture], ce qui veut dire lire et relire attentivement. Meditatio [méditation], ce qui veut dire essayer de pénétrer, par l'intelligence, par le cœur, par le sentiment spirituel : on tourne en quelque sorte le texte dans tous les sens pour qu'il nous parle. Oratio [prière], ce qui veut dire prier : le texte dessine un chemin de prière, d'intercession, de louange, dans lequel nous entrons. Finalement contemplatio [contemplation] : le texte lu, médité, prié, nous amène au bord du silence de Dieu, et nous demeurons en Lui. » Frère G.

« Une autre méthode, héritée de la tradition juive consiste à " enfiler des perles " ; un passage de l'Ecriture nous évoque un autre passage dont la lecture renvoie à un autre texte, lui-même en lien avec un autre épisode, etc. A chaque étape la pensée s'enrichit, le cœur s'élargit. Naviguer ainsi dans la Bible au gré de l'Esprit nous rapproche de la pensée de Dieu, de la personne de Dieu. » Frère M.

« Lire, méditer, prier...
Lire le texte tel qu'il est. Ne pas y voir trop vite ce que nous voudrions y trouver mais laisser le texte s'exprimer. Qu'est-ce que le texte dit ?
Méditer, ruminer le texte. Le rapprocher d'autres textes bibliques et découvrir une cohérence dans la Bible qui est la Parole du Dieu unique, du Dieu UN. Laisser le texte résonner en moi. Qu'est-ce que le texte me dit pour ma vie aujourd'hui ? Qu'est-ce que le texte me dit sur Dieu, le Christ, l'Eglise, les hommes, moi-même ? Ne pas craindre de lire et relire le texte... une étincelle peut jaillir... Une joie mais aussi une interrogation, une incompréhension... Pourquoi le texte me choque-t-il ? Qu'est-ce que je refuse d'entendre de ce texte ? En quoi le texte m'invite à changer mon regard ? Est-ce que j'accepte de le faire ? C'est tout un travail.
Prier le texte. Après le travail, se laisser faire, faire silence et laisser monter en moi ce que le texte me dit de plus profond. S'adresser au Christ, à Dieu à partir de sa Parole. Utiliser les mots du texte et entrer en dialogue. Dieu m'a parlé par sa Parole, je lui réponds avec sa Parole et tout cela se vit dans l'Esprit-Saint que j'ai reçu au baptême et qui est le même Esprit qui a inspiré les auteurs de la Bible. » Frère L.